3 traits bleus verticaux
3 traits bleus verticaux
FR | EN | ES
Nous contacter
Logo Origen Normande

Commentaire d’indexation – avril 2019

Après une année 2018 qui aura marqué un tournant dans l’histoire de la génétique Normande :

  • Nouvelle formule ISU,
  • Nouveaux index Aplombs,
  • 1er index RD et TEMP,
  • 1er index Santé du Pied pour Origen Normande,

La première indexation de l’année 2019, reflète, comme chaque année, les progrès génétiques de notre race au travers des bases mobiles. Pour mémoire, les évaluations génétiques sont exprimées en écart à un groupe de femelles afin de se rendre compte du progrès réalisé sur les différents postes sélectionnés.

Cette année le groupe de femelles référence comprend les vaches filiées nées de 2011 à 2013. Chaque année, nous avons un décalage d’une année de naissance ce qui entraîne des variations d’index, identique pour les mâles et pour les femelles, nommée « BASE MOBILE ». Une variation négative correspond à une hausse du niveau génétique de la population de référence, ce qui se traduit par une baisse apparente des index.

Parmi les 8 races conduisant un programme de sélection, la population Normande est celle qui a le plus progressé en lait au niveau de la base mobile. Le gain est de 52 kg de lait et 3 points d’INEL soit autour de 4 points d’ISU au global.
Ceci signifie qu’un taureau ou une femelle qui évolue de -4 points d’ISU est un animal qui n’évolue pas par rapport à l’indexation précédente.
Ces évolutions négatives de nos bases mobiles sont de bons signes.

Comme vous avez pu le constater, depuis l’indexation du 5 décembre, Origen Normande a permis aux éleveurs de femelles de race Normande de disposer de premiers index sur la santé du pied en indexant spécifiquement dans un premier temps la résistance à la « Mortellaro » (MTL) et la sensibilité aux « ULCERES DE LA SOLE » (UL). Cette innovation était une première dans le monde de la Normande et, sur 2019, la volonté d’Origen Normande est de consolider ces premières sorties et surtout de compléter avec au moins un nouvel index relatif à la santé du pied (SdP).

Côté mâle, cette première diffusion officielle de l’année est également l’indexation support pour l’élaboration de la nouvelle offre génétique Origen Normande. Cette année encore, cette dernière permettra de répondre à la totalité des objectifs d’élevage rencontrés aujourd’hui (Robot, sexée, valeur ajoutée, solidité, production, logettes…) avec un profil moyen, sur les jeunes taureaux nés de 2015 à nos jours (n=87), de 135 d’ISU, +0.6 TP, +0.6 TB, +430kg, +0,5 en aplombs, +0.9 en mamelle, +1.0 en morphologie, +0.6 en santé et +0.1 en SYBO.

Petit tour d’horizon sur les nouveautés qui viendront renforcer rapidement la gamme Origen Normande :

NICOBY (Fortain x Ventfrais) (164 – BB/A2A2) :
Né au Gaec du Bosc Fauvel à St Foy (76), il propose un pedigree solide composé de grands raceurs portés par le lait comme Saintyorre, Madison ou encore Foix. En témoigne les 2 premières lactations de sa mère : 1 lactation à 9 465 kg en 305 jours et 2 lactations à 10 359 kg en 305 jours ! Ce taureau propose également de très bonnes références sur la matière grasse avec +1.1 de TB et +736 kg de lait. Niveau Morphologie, NICOBY affiche un impressionnant index DPJ +3.1 et de bonnes attaches (+1.1 AA et +1.3 AR) ce qui lui permet de proposer une synthèse mamelle à +1.6 ! Côtés fonctionnels, avec des mamelles hautes et biens dessinées, ses filles seront très saines (STMA +1.3) et n’auront aucun souci pour se reproduire (+0.8). Ce taureau pourra également être utilisé pour gagner en précocité dans son troupeau car il présente un généreux index carcasse des veaux de boucherie (+1.5). Ce taureau sera proposé à la fois en semence conventionnelle et en semence sexée et cela dès le début de la campagne.

NAPOLY (Jaseran x Vitriol) (155 – BB/A2A2) :
Né dans l’élevage de Dominique Lechat (50), NAPOLY est le premier fils diffusé de JASERAN (Banania x Bourdon). Il puise ses origines dans la souche CAILLE/SHARON, souche aux références morphologiques impressionnantes notamment niveau mamelle avec 8/9 pour la mère, GMM et AAGMM et 7/9 pour l’AGMM ! NAPOLY a donc hérité de cette qualité car il propose une synthèse mamelle à +1.6 avec +0.8 en ligament et +2.3 en DPJ. En ciblant les supports vaches (86), il permettra rapidement d’assainir des souches au niveau cellules (+2.3) et surtout d’apporter un très bon tempérament aux femelles les plus vives dans les troupeaux.

NAGUA (Lupus x Game Over) (151 – BB/A1A2) :
Né dans l’élevage de la famille Groscol (80), sa mère INAGUA est le prototype même de l’excellence Normande. Elle est à plus de 8 000 kg de lait brut, à plus de 80 points de Matière Utiles et affiche 88 points en note morphologique globale ! A l’image de sa souche maternelle, NAGUA annonce un profil taux généreux (+0.7 TP et +2.3 TB) le tout avec un index lait à +618 kg. Avec +0.9 en cellule, il se classe parmi les taureaux les plus intéressants en valeur ajoutée. Taureau multicartes, il pourra également ravir les amateurs de morphologie avec du format (+1.3), de solide aplombs (+1.1) et un linéaire mamelle irréprochable (+1.2).

NYLS (Hemrick x Gallieni) (148 – BB/A1A2) :
Né à Bailleul Neuville (76) au Gaec Verraes, ce fils d’Hemerick est issu d’une souche où les qualités de membres sont parfaitement fixées. Julietta (93 points CC4), sa mère, Génoise (CC3) sa GMM et Abeille (CC4) sont AGMM ont toutes été pointées 7/9 en aplombs ! Qualités visibles également dans les index de NYLS avec +1.4 en parallélisme, +0.9 en locomotion et +1.1 en synthèse. Pour compléter le tableau sur les membres, NYLS est également un taureau bien positionné contre les « Ulcères de la Sole ». Atout morphologie (+2.1) de notre gamme Origen Normande, ce taureau vous apportera en plus de la taille, des largeurs et de la solidité dans le rein (RD +0.9).

NIP (Fostrenen x Galhileo) (140 – BB/A2A2) :
Il est le premier fils de FOSTRENEN (Uvray x Nivea x Girophare) proposé et il est issu d’une souche de l’élevage de Stéphane Verraes à Mesnières en Bray (76). Pedigree sans faille (Fostrenen x Galhileo x Vitriol x Redondo x Idris…), NIP s’appuie également sur les qualités de taux de son père et sur le potentiel laitier de sa souche maternelle comme en témoigne les performances de Gambas, sa GMM, qui débute sa 5ème lactation en ayant déjà produit plus de 40 000 kg ! Truite la tête de souche a même fleurté avec les 15 000 kg de lait Standard produit en 5ème lactation en un peu plus de 400 jours. Niveau morphologie, la mamelle est très bien fixée dans la souche car mère, GMM et AGMM ont été notées 7/9 sur ce poste. En plus de ses qualités de mixité (+1.2 FT et +0.8 MU), NIP sera également un formidable atout pour commencer à engendrer une génération de femelles moins sensibles à la Mortellaro (+1,2).

Au final, ceux sont 33 nouveaux taureaux qui ont été déclarés par les 2 entreprises de sélection de 169 d’ISU à 136 et 28 taureaux atteignent définitivement les seuils FGE – France Génétique Elevage – (40 filles en production et 28 pointées) lors de cette indexation.

5 nouveaux taureaux seront proposés par Origen Normande lors de la prochaine campagne

Ils viennent s’ajouter à ceux ayant été diffusés pour la première fois suite à l’indexation de décembre :

NESTHY (Jipidji x Hemrick) (152 – AB/A2A2) :
Né dans l’élevage Leriche (61), il perd un peu de terrain sur le lait mais reste un solide atout pour le TB (+3.1). Avec un index de 92 en naissance, il sera facile d’utilisation sur tous les supports. Disponible à la fois en semence sexée et en semence conventionnelle, NESTHY est un taureau fonctionnel qui sera à rechercher pour sa résistance aux « Ulcères de la Sole » avec un index à +0.6.

NADOLO (Leinster x Hemrick) (156 – BB/A2A2) :
demi-frère de NESTHY, il affiche un index TP (+1.9) idéal et présente un impressionnant rapport VT/CEL (+1.1/+0.9). Sa cible préférentielle lors des accouplements ? Des vaches au ligament peu marqué, avec des jarrets grossiers et ayant des petits soucis de reproduction. NADOLO est irrésistible sur ces points.

NIVILLE (Landel x Atome) (150 – BB/A2A2) :
Profil lait (+631 kg) avec du TB (+1.3), ce taureau est né dans l’élevage Dennequin (76). Également disponible en semence sexée, ce taureau est idéal dans les systèmes « herbe » recherchant des femelles larges et bien plantées sur leurs aplombs. De plus, NIVILLE a ses 2 index SdP positifs.

NELIO (Jasmin x Fuseos Isy) (148 – BB/A1A1) :
Issu d’une femelle acquise lors de la vente de l’Earl du Caussey (14), NELIO est né dans l’élevage de Didier TRUBLET (50). Taureau complet, il reste un atout pour les éleveurs recherchant de la solidité et de la valeur ajoutée (+0.4 TP / +2.3 TB / +0.8 MU / +1.1 CEL). Si vous n’avez pas encore pu l’utiliser, ne passez pas à côté de NELIO lors de votre prochaine campagne d’IA. Disponible en semence sexée.

NOVICE (Fuseos Isy x Saintyorre) (146 – BB/A1A2) :
Présenté en décembre dernier, ce nouveau produit de la remarquable DJAKARTA du Gaec du Désert (35), NOVICE propose un pedigree 100% confirmé avec l’ensemble des leaders de chaque génération (Fuseos Isy x Saintyorre x Nivea x Idris…). Idéal pour les éleveurs recherchant de la taille (+0.6), de bons aplombs et des mamelles de show (+1.5) ! Ses index aptitudes bouchères sont renforcés notamment au niveau de la valorisation de ses produits orientés vers la filière VB (+48.5€).

NINTENDO (JobyJoba x Holen Noz) (140 – BB/A2A2) :
Après MONTOYA, NINTENDO était la nouvelle cartouche de la souche HOLLANDE du Gaec du Val D’Orne (61). Très simple à utiliser, il apporte de la matière protéique (32), une cadence de traite rapide (+0.5) et produira des femelles idéales pour les systèmes basés sur le pâturage. Au niveau des nouveaux index SdP, NINTENDO sera un atout contre la Dermatite (+0.8). Taureau passe partout avec des veaux sans risque au niveau des vêlages (90) et faciles à élever (93). Il sera également une nouveauté en semence sexée.

Au global, depuis l’indexation de décembre, 12 nouveautés diffusées :

  • Pointage Moyen des mères : 87 points
  • 10 avec un statut BB en Kappa-Caséine,
  • 7 avec un statut A2A2 en béta-Caséine,
  • 5 nouveautés en semence sexée dont 4 A2A2 !

L’impact direct des filles :

Jetons également un petit coup d’œil dans le rétroviseur pour voir comment nos autres taureaux diffusés depuis quelques campagnes se sont comportés avec l’arrivée de leurs filles ou les évolutions d’index de leurs pères :

JESSE PC (Fornells x Uvray) (162 +11 – AB/A2A2) :
Né au Gaec Perche Cotentin à St Cyr la Rosière (61), il voit ses index production (41 points d’INEL et + 1 076 kg) confirmés avec l’arrivée de ses 32 premières filles. Côté morphologie, 20 filles ont été pointées et il est pour le moment à l’image de son profil génomique. Des femelles de taille normale présentant de la mixité, une bonne locomotion et des mamelles solidement attachées. Il faudra suivre ce taureau lors des prochaines indexations avec l’arrivée de nouvelles filles (Seuil FGE 40 en production et 28 en morphologie pour être considéré comme confirmé).

IALATO 2T (Fornells x Traban) (125 +9 – BB) :
Lors de cette indexation, la petite commune de St Cyr la Rosière (61) place 2 taureaux avec filles dans le palmarès. Né dans l’élevage de la famille Voisin, IALATO 2T fait partie des taureaux atteignant les normes FGE. 76 filles en production et 39 pointées, il présente un profil porté par la morphologie (+0.8). Niveau mamelle, il sera un atout pour le ligament (+1.5), les bassins (+1.5 aux IS) et la taille (+0.7).

ILSLEV (Gallegos x Uvray) (128 +0 – BB/A1A2) :
Ses index génomiques viennent d’être complétés par les performances de ses 30 premières filles. Niveau production, le profil est là avec du TP (+0.6), beaucoup de TB (+3.1) et du lait (+706 kg). D’un point de vue morphologique, ses 12 premiers pointages semblent également confirmer son profil initial.

Cette première indexation de l’année, est rarement favorable à la production laitière car les cohortes de filles rentrantes dans les index des taureaux sont souvent constituées d’un très grand nombre de débutantes avec des lactations non terminées donc extrapolées.

Dans les taureaux « plus anciens », EOLONNE en a fait les frais (143 d’ISU -8pts d’ISU) avec la seconde vague de filles (+257 filles en production et +96 filles en MO), et, par ricochet génomique, ses fils également. L’ISU d’un taureau comme EOLONNE est également impacté par ses index fonctionnels comme la fertilité où il a perdu -0.2 pts.
Il faudra donc surveiller la tendance après les 2 prochaines indexations.

Constat identique pour des taureaux comme HEMRICK (134 d’ISU avec +160 filles en production).

Dans notre analyse, certaines déceptions restent marquantes (Hampton ou Halonzo ou Iodine) mais à l’inverse nous observons une très bonne stabilité pour des taureaux comme HERSHEL (127 d’ISU +1 avec +264filles en lait et +70 en Mo), HANCARA (140 +4, avec +125 filles en lait et +62 en Mo), IOTA LG (136 +5 avec +257 filles en lait et +96 en Mo), HANDELLES (130 +0 avec +142 filles en lait et +46 en Mo) …

Dans une moindre mesure avec une vingtaine de nouvelles filles, le taureau GENERAL, issu de l’élevage Enjalbert (61) reste aux avants postes dans la gamme des taureaux avec plus de 500 filles en production.

Parmi les taureaux les plus utilisés de la génération des « I », INFINITY (Game Over x Saintyorre – 141 d’ISU -4) et INFERNO (Atome x Arnica – 143 d’ISU -6) ont également vu la prise en compte de leurs premières vagues de performances brutes. 19 en lait et 7 en morphologie pour INFINITY et 38 et 25 pour INFERNO. Lors de leurs premières sorties génomiques, ces 2 taureaux avaient le profil suivant en 2016 :

  • INFINITY :
    • Points forts TP / AP / FER / IS
    • Points faibles TB / VT / LP / AA
  •  INFERNO :
    • Points forts TP / LAIT / MA / VT
    • Points faibles AP / AJ

Même si cela reste à confirmer par un plus grand nombre de filles, les profils sont pratiquement respectés. Pratiquement car il faudra revoir les niveaux d’index lait avec la prise en compte des lactations complètes.

Les jeunes taureaux :

Pour clôturer cette analyse, faisons un rapide balayage sur quelques jeunes taureaux qui ont été diffusés récemment dans les gammes :

NESTAR GH (Jesse PC x Unnoel) (160 – AB/A2A2) :
il suit la tendance paternelle et reste un taureau complet et facile à utiliser.

MASSIGNAC (Infinity x Vitriol) (157 – BB/A1A2) :
plébiscité lors de cette campagne pour son TP (+0.9), son lait (+946 kg) et sa fertilité (+0.8) notamment, il sera toujours disponible dans les 2 types de semence.

MILLE DT (Jibraltar x Guarana) (153, AB/A2A2) :
Taureau qui reste parfaitement stable suite à la prise en compte des filles pour JIBRALTAR. Si le ligament et les ischions restent à protéger, vous pourrez compter sur MILLE DT pour les fonctionnels (+0.7 en STMA et +0.6 SFER), le lait (+660 kg) et les aplombs (+0.9).

MOKKA (Inferno x Fornells) (153 – AB/A2A2) :
Petit recul en lait suite au tassement de son père, le profil de MOKKA reste le même : un redoutable laitier avec de bonnes mamelles (+1.0). Il est toujours disponible en semence sexée et en semence conventionnelle.

MARVEL (Infinity x Glass) (150 – AB/A2A2) :
les premiers produits naissent et ils présentent de très beaux phénotypes notamment dans la qualité des membres avec des jarrets droits, secs et parallèles. Il est toujours disponible en semence sexée.

JASMIN (Himpala x Uvray) (141 – BB/A1A2) :
Son père ayant absorbé la grande majorité de ses nouvelles évolutions d’index sur la production (CD 95), JASMIN affiche une belle régularité depuis sa sortie au niveau de son profil. Porté par un TB généreux (+1.3), une bonne vitesse de traite (+0.6) et une excellente longévité (+1.2)

MILKO (Derable x Uperise) (139 – BB/A2A2) :
L’un des spécialistes de la mixité et des bassins voit naître ses premiers produits et ils sont à l’image de leur père. De belles largeurs et une robe reconnaissable.

MANEVILLE (Eville x Bainville) (133 – BB/A1A2) :
Son père EVILLE a suivi la même tendance à la baisse que les taureaux de sa génération néanmoins les qualités de taux (+2.2 TP et +5.2 TB), de membres (+1.5 AJ et +1.5 QA) et de mamelle (+1.5) restent bien marquées. Lui aussi voit ses premiers produits sortir. Ils affichent de l’épaisseur et de bons aplombs dès leurs plus jeunes âges.

 

Les fils d’EOLONNE suivent la tendance de leur père mais restent hiérarchisés de la même façon :

LUIGI BGT (Eolonne x Atenay) (156 – BB/A1A1) :
avec un profil morphologie/mixité il reste bien positionné dans le classement malgré l’évolution de son père. Ses premiers veaux sont poussants et épais. Quelques doses en semence sexée femelle sont toujours disponibles.

LIKA (Eolonne x Atome) (146 – AB/A1A2) :
né dans l’élevage Moriceau (61), il propose toujours un formidable index morphologie (+1.9) et ses produits sont rapidement visibles dans les élevages de par leur puissance, leur taille et leur robe.

MONTOYA (Eolonne x Element) (145 – BB/A1A2) :
Pour le moment sa descendance s’annonce très bonne avec des veaux présentant beaucoup de vitalité à la naissance donc très facile à démarrer. Des doses sexées femelles sont toujours disponibles.

MEPHISTO (Eolonne X Gaston) (139, BB/A1A2) :
le taureau le plus utilisé depuis le 1er juin dernier, il reste toujours aussi attractif avec énormément de TB (+2.5) et une morphologie au sommet (+1.5). Son évolution est engendrée par une baisse de ses index lait et fertilité étant donné qu’EOLONNE est impacté sur ses derniers.
Les naissances des premiers produits se passent parfaitement bien avec des veaux bien faits, harmonieux et présentant un bon démarrage.

Côté semence sexée, la gamme Origen Normande s’appuie sur :

  • NICOBY (N)
  • NELIO (N)
  • NIVILLE (N)
  • NINTENDO (N)
  • NESTHY (N)
  • MONTOYA (N)
  • MOKKA (N)
  • MASSIGNAC (N)
  • MEPHISTO (N)
  • MARVEL (N)
  • LIKA (STL)
  • LOUMIS (STL)
  • LUIGI BGT (STL)

Pour rappel : N = stock normal et STL = stock très limité.

Rendez-vous début Août pour la prochaine indexation.

Vous pouvez consulter la version PDF de ce commentaire d’indexation à cette adresse.

2019-04-03T16:21:15+02:00 3 avril 2019|